Contenu du cours
Impact Environnemental lié aux infrastructures et matériel numérique
Le développement rapide des infrastructures et du matériel numérique a eu un impact significatif sur l'environnement, bien que souvent moins visible que d'autres industries. Voici quelques-uns des principaux aspects de cet impact : Consommation énergétique : Les centres de données, nécessaires au stockage et au traitement de grandes quantités de données, consomment énormément d'énergie. Cela inclut à la fois l'énergie nécessaire au fonctionnement des serveurs et celle nécessaire au refroidissement des équipements. Émissions de gaz à effet de serre : La production d'électricité nécessaire au fonctionnement des infrastructures numériques, ainsi que la fabrication des équipements, génèrent des émissions de gaz à effet de serre. Ces émissions contribuent au changement climatique. Obsolescence rapide : Les cycles de mise à niveau et de remplacement des équipements numériques sont relativement courts. Cela conduit à une accumulation rapide de déchets électroniques, qui peuvent être difficiles à recycler et qui polluent souvent l'environnement. Utilisation des ressources : La fabrication des équipements numériques nécessite des matériaux rares et précieux, ainsi que des ressources non renouvelables. L'extraction de ces ressources peut entraîner une dégradation de l'environnement, ainsi que des conflits sociaux et politiques dans les régions où elles sont situées. Impact sur la biodiversité : La construction de nouvelles infrastructures numériques, comme les centres de données, peut entraîner la destruction des habitats naturels et la fragmentation des écosystèmes, ce qui nuit à la biodiversité locale. E-waste : La gestion des déchets électroniques, ou e-déchets, pose un défi croissant. Ces déchets contiennent souvent des substances toxiques qui peuvent contaminer le sol et les eaux souterraines s'ils ne sont pas correctement éliminés ou recyclés.
0/8
Numérique et environnement
À propos de la leçon

Le Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations (RGAA) est une norme cruciale pour garantir que les sites web et les contenus en ligne sont accessibles à tous, y compris aux personnes en situation de handicap. Voici un résumé des principaux points concernant les normes RGAA :

  1. Origine et objectif des critères d’accessibilité RGAA : Le RGAA, édité par la Direction interministérielle du numérique (DINUM), vise à simplifier l’accès du public aux services en ligne en rendant les contenus numériques compréhensibles et utilisables par tous. Il est basé sur les Web Content Accessibility Guidelines (WCAG) élaborés par le World Wide Web Consortium (W3C).

  2. Conformité aux WCAG : Pour être conforme aux critères RGAA, un site web doit satisfaire aux niveaux de conformité WCAG A et AA, les niveaux WCAG AAA étant optionnels pour certaines ressources web.

  3. Applicabilité du RGAA : Les normes RGAA s’appliquent aux sites internet, intranet, extranet, applications mobiles et parties applicatives du mobilier urbain numérique. Elles concernent tous les professionnels impliqués dans le développement de sites web et d’applications mobiles.

  4. Public concerné par les normes RGAA : Les normes RGAA s’inscrivent dans le cadre de l’article 47 de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées. Elles s’adressent aux organisations publiques ou privées ayant une mission de service public, ainsi qu’aux entreprises dépassant un certain seuil de chiffre d’affaires.

  5. Critères d’accessibilité RGAA : Le RGAA comprend 106 critères de contrôle regroupés en 13 domaines, tels que les images, les couleurs, les liens, les scripts, etc. Chaque domaine est associé à une méthodologie de test pour évaluer la conformité.

  6. Audit de conformité RGAA : Les sites web doivent réaliser un audit d’accessibilité pour évaluer leur conformité aux critères RGAA. Cet audit peut être effectué en interne ou par un tiers et doit porter sur un échantillon représentatif de pages.

  7. Déclaration d’accessibilité : La déclaration d’accessibilité résultant de l’audit doit indiquer le taux de conformité du site, les contenus non accessibles, les actions prévues pour se mettre en conformité et les contacts pour signaler des problèmes d’accessibilité.

  8. Sanctions en cas de non-conformité : Les administrations ou entreprises privées non conformes aux normes RGAA peuvent être sanctionnées, avec des amendes pouvant aller jusqu’à 20 000 € pour les entreprises.

En résumé, les normes RGAA sont essentielles pour garantir l’accessibilité numérique et assurer que les contenus en ligne sont accessibles à tous, conformément à la législation française et aux standards internationaux. Il est recommandé de réaliser un audit d’accessibilité et de collaborer avec des professionnels pour garantir la conformité aux critères RGAA.

Participer à la discussion